Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 11:03
Antoine KOMBOUARE 092
L’entraîneur du RC Lens sait son équipe dans une mauvaise passe. Pour autant, il constate qu’elle ne renonce pas et ne perd pas. De quoi tenir un discours positif selon lui.

Antoine Kombouaré, actuellement, au regard de la période mitigée que traverse votre équipe, le chemin vers la Ligue 1 semble encore long…
Nous ne sommes effectivement pas encore en Ligue 1 mais on savait depuis longtemps, et nous avions prévenu, que ce serait compliqué. Même lors de nos bonnes passes, on avait averti sur le sujet. Personne n’ignorait qu’à un moment ou à un autre cela pourrait se tendre avec les blessures, les absences, les suspensions… Malgré tout, le groupe reste serein et bosse. On sait à ce titre que notre capacité à gagner des points dans les fins de match nous donne de la confiance, de la force. Ça nous permet aussi de dire qu’à l’avenir, avec les joueurs qu’on va récupérer, ça pourrait nous offrir une fin de saison palpitante avec une équipe plus forte et la capacité à aller chercher des victoires. Dès lors, en dépit de notre manque de points, il règne toujours confiance, sérénité et qualité. Comme j’aime à le dire : on ne lâche pas et l’équipe se trouve toujours dans la bagarre. D’ailleurs, pour battre Lens, il faut être fort.

Mais vous ne semblez pas non plus profiter des bonnes occasions…
J’essaie de ne pas travailler sur les émotions. Ce qui m’intéresse dans les moments difficiles est de voir de quel côté nous nous positionnons. D’autant plus que nous disposons d’un groupe certes conséquent mais aussi très jeune. Or, ces jeunes montrent le bout de leur nez mais, dans notre position actuelle et avec nos ambitions, nous ne leur demandons pas d’apprendre mais d’obtenir des résultats. Ensuite, avec ces jeunes et le retour des autres, on pourrait connaitre une fin d’exercice positive. En tout cas, je remarque que même dans l’adversité, nous sommes capables de garder une bonne ligne de conduite.

En serez-vous également capable à Créteil avec de nouveau de nombreuses absences ?
Créteil se révèle une formation pas facile à jouer, très athlétique qui aime le jeu long et direct. Cette équipe contre aussi très vite grâce à une bonne qualité de vitesse. Ca marque beaucoup et il s’agit pour nous d’une bête noire puisque, à Bollaert cette saison, elle nous a éliminé de la Coupe de la Ligue et a décroché un nul 0-0 en championnat. En tout cas, il ne faudra pas tomber dans le défi du jeu physique, sinon l’on ne gagnera pas. Bien entendu, nous devrons répondre par de l’engagement mais il faudra aussi du jeu. En tout cas, en ce qui me concerne, le jeu long, je ne sais pas faire, je veux une équipe qui joue.
Partager cet article
Repost0

commentaires