Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 19:03

Antoine KOMBOUARE 097

 

La victoire 1-0 du RC Lens à Metz représente une belle opération dans le tableau de marche des Sang et Or quant à l’objectif de montée en Ligue 1. Antoine Kombouaré, l’entraîneur lensois, le sait et s’en félicite humblement.

 

Sur le terrain du leader messin, le RC Lens s’est logiquement imposé au terme d’une prestation aboutie pendant 70 minutes avant de souffrir un peu plus après l’ouverture du score de Marcel Tisserand (69’). Grâce à ces 3 points, le Racing creuse l’écart avec les 4e, Niort, qu’il relègue à 5 longueurs, mais revient également à seulement 3 unités des Lorrains et de leur première place. « C'est forcément un gros résultat, d'autant qu'il s'agit de la première défaite de Metz à domicile, » soulignait ainsi à juste titre Antoine Kombouaré au coup de sifflet final. Dans la foulée, faisant référence à la polémique de la semaine, il lançait aussi une pensée « à nos supporteurs, c'est le meilleur cadeau qu'on pouvait leur faire. »

Antoine Kombouaré : « Je pense que cette victoire est méritée »

Rentrant ensuite un peu plus dans le détail, le coach lensois a estimé : « Même si elle a été acquise dans la douleur en 2e période, je pense que cette victoire est méritée. On a fait une très grosse première mi-temps. Je suis très fier de la performance de mes joueurs. C'est la récompense d'un gros travail fourni par tout le groupe, j'insiste sur tout le groupe. » Mais le Kanak a aussi vite tourné la page. Il voit plus loin et attend désormais confirmation de ce succès. « J'espère qu'il va nous permettre enfin de concrétiser à domicile, » pose-t-il, conscient que sa formation court après un triomphe à Bollaert depuis le mois de novembre et sa victoire 2-0 contre Châteauroux (15e journée de Ligue 2).

Albert Cartier : « Pour la suite, rien n'est joué, rien n'est fait »

Dans le camp adverse, Albert Cartier n’a pas crié au scandale quant à ce revers subi par ses les Grenats. Beau joueur, il a admis sans difficulté la supériorité des Sang et Or : « On savait que cela allait se jouer sur pas grand-chose et cela a été le cas. On a essayé de faire le match qu'on pouvait face à un adversaire difficile, qui a beaucoup d'arguments dans de nombreux domaines. Avec un peu plus d'efficacité, de réalisme, on aurait pu nous aussi peut-être marquer. Mais les garçons ont tout donné. Ils ont essayé de faire le maximum. Je suis déçu mais pas frustré. » Son regard se tourne dorénavant vers la montée en L1 voire le titre de champion de Ligue 2 où pour lui, « pour la suite, rien n'est joué, rien n'est fait. »

Partager cet article
Repost0

commentaires