Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:48

Entrée du Stade Bollaert

 

Le samedi 20 octobre, le stade Bollaert accueillera l'affiche de rugby à XIII France-Pays de Galles. Alors que le RC Lens jouera le même jour à Auxerre, à 14h (11e journée de Ligue 2, diffusé en intégralité sur BeIN Sport 1), le président Luc Dayan annonce que le match sera retransmis sur les écrans géants du stade, pour les spectateurs de la rencontre de rugby dont le coup d’envoi ne sera donné qu’à 16h. Il affiche ses ambitions pour ce rendez-vous :

« On aimerait faire 20 000 ce jour-là. A partir de 14 h sur écran géant, les spectateurs pourront assister au match Auxerre-Lens sur grand écran. En Ligue 2, nous tournons à plus de 15 000 de moyenne, c'est la meilleure affluence du championnat. N'oublions pas que le Pays de Galles est aussi une terre de mineurs. Il y a donc une histoire commune. Il y a plein de ponts à créer. J'ai rencontré des supporters qui m'ont dit qu'il faudrait remplir le stade à cette occasion. »

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:41

Eric SIKORA 012

 

Nommé entraîneur par intérim du RC Lens en début de semaine à la place de Jean-Louis Garcia, mis à pied jusqu’au 5 octobre, Eric Sikora n’a pas hésité lorsque les dirigeants lui ont proposé de prendre en main l’équipe première. Le technicien lensois explique :

« Une évidence, non. Une histoire tracée, peut-être, puisque j’ai endossé le rôle d’entraîneur depuis 2005-2006, avec Francis Gillot en tant qu’adjoint, et que ça fait 2 ans et demi que je suis seul sur les terrains. Mon but était de progresser pour intégrer le haut niveau. Mais c’est arrivé plus vite que prévu. Le club est en difficulté et on fait appel à moi pour prendre la suite. La logique était que je dise oui ! Je ne pouvais pas laisser le club que je connais depuis 30 ans comme ça ! »

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:36

Ala-Eddine YAHIA 039

 

Défenseur central du RC Lens, Ala-Eddine Yahia fête ce mercredi son anniversaire. Né le 26 septembre 1981 à Courbevoie (Tunisie), il souffle ses 31 bougies. Je lui souhaite un joyeux anniversaire.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 11:00

Ali MATHLOUTHI 038

 

Recruté au RC Lens en juin 2011 avant d'être écarté par Jean-Louis Garcia 5 mois plus tard, l'attaquant tunisien de 25 ans vide son sac. Conscient de ne pas avoir fait ses preuves, il nous a livré juste après son transfert au Club Africain ses vérités sur le management de l'entraîneur lensois et l'atmosphère au sein du vestiaire artésien. Ses dernières primes touchées, il a donné dimanche son accord pour la publication de cet entretien.

 

Ali Mathlouthi, que retenez-vous de votre saison 2011-2012 à Lens ?
Si j’ai pu m’exprimer pendant les matches de préparation, quand je suis arrivé, l’équipe était déjà formée. De toute façon, quoiqu’il arrivait, ce sont toujours les mêmes qui sortaient du groupe. Par exemple, après notre défaite 3-0 à Arles, Jean-Louis Garcia avait dit qu’il remanierait profondément l’équipe. Au final, il n’y a eu que 2 modifications. Franck Queudrue et moi sommes sortis du onze.

Vous remettez donc en cause le choix des hommes et des compositions d’équipe ?
Les titulaires étaient choisis en fonction de statuts bien établis et des affinités du coach. Jean-Louis Garcia n’aime pas les joueurs à tempérament comme moi ou Julien Toudic par exemple. Dès lors que nous avons dit ce que nous pensions, nous sommes sortis du groupe. Après Arles et ma mise à l’écart, je lui ai expliqué que j’aspirais à plus de temps de jeu, que j’avais envie de jouer. Il m’a dit d’arrêter mon cinéma et s’est énervé.

Comment se passaient les relations avec le reste du groupe ?
Il a peur de certains éléments dans le vestiaire. Il en maltraite d’autres. Il m’a fait comprendre que je venais de National alors qu’Eduardo et David Pollet avaient déjà évolué en Ligue 2. A chaque match, il ne cessait de répéter : « Allez les gars, c’est aujourd’hui que le championnat commence… ». Il met certains joueurs sur un piédestal. Il peut en considérer certains comme Zidane ou Messi et mettre les autres au niveau d’une DH.

"Il a besoin de mecs qui boivent ses paroles"

Personne n’a réagi face à ce management ?
A une période de l’année, cela ne fonctionnait plus trop. Après le 2-2 à Laval me semble-t-il. Il convoque une réunion avec le groupe et demande à chacun de se lâcher, de dire ce qu’il a sur le cœur, que rien ne sortirait du vestiaire. Pascal Bérenguer a alors pris la parole pour lui dire, au nom de l’équipe, qu’il criait trop sur le bord de la touche. Dès lors, Pascal a été sorti du groupe et le lendemain, le président est venu s’exprimer pour défendre Jean-Louis Garcia.

Est-ce la seule anecdote à ce propos ?
Non, une autre fois, un samedi, à 2 jours d’un match, ils nous rassemblent dans le vestiaire en expliquant que son groupe n’est pas encore formé et que les convocations tomberont le dimanche. En revanche, il précise que les non-convoqués iront à une séance de dédicaces au magasin du club. Seulement, à la fin de la séance, plusieurs éléments, dont moi, ont découvert dans leurs casiers des courriers pour aller participer à cette dédicace…  Autrement dit, son groupe était déjà composé contrairement à ce qu’il nous avait raconté. J’allais péter un plomb ! Il y a eu plein d’histoires... Je me souviens même qu'il ait demandé au capitaine s’il devait effectuer une mise au vert ou non avant un match. Il ne savait plus, il était perdu.

Comment expliquez-vous que vous ayez peu accroché avec lui ?
Dans son recrutement, il me voulait. Mais en suite, il a raconté tout et n’importe quoi pour justifier ses choix. Je l’ai entendu plusieurs fois me critiquer. Je suis quelqu’un qui aime chambrer sur un terrain, comme beaucoup de joueurs, mais cela ne lui plaisait pas. Il n’a pas hésité à me tirer dessus. C’est facile de mettre un élément à l’écart. Mais lui a besoin de mecs qui boivent ses paroles. Voilà pourquoi j’ai été écarté. Et ensuite, il raconte à droite et à gauche que je ne suis pas dans l’état d’esprit…

"Au moins les trois-quarts du vestiaire n’en pouvaient plus"

Que pensez-vous de ses méthodes d’entraînement ?
Un jour à l’entraînement, il m’a dit : « il faudrait que tu joues comme Maoulida. Que tu joues la carotte. » Il croit que le football professionnel, c’est de la PlayStation. En conférence de presse, il se prend pour Capello. Rien n’est jamais de sa faute. Pourtant, il n’a jamais rien gagné ! Dès le lundi tu connais déjà l’équipe alignée le week-end. Toute la semaine, tu ne fais que travailler la défense. Et il n’y a pas que les joueurs qui n’en pouvaient plus l’an dernier…

C'est-à-dire ? Selon vous, Jean-Louis Garcia aurait déjà été menacé ?
Lors du déplacement à Tours, c’était sa dernière chance. Mon ancien agent était très proche d’un membre du staff (ndlr : Jeannot Woerth, également l’ancien agent de Jocelyn Blanchard, le directeur sportif de l’époque). En cas de contreperformance, il était viré ! Plusieurs fois, des membres de la direction sont restés interloqués devant les causeries d’avant match, certains joueurs en sont même déjà sortis le sourire aux lèvres. De toute façon, au moins les trois-quarts du vestiaire n’en pouvaient plus. Mais comme ils sont sous contrat, ils ferment leur bouche. Sincèrement, heureusement que dans le vestiaire tout le monde s’entendait bien car le coach va bientôt dire à chacun comment s’habiller. Il a besoin de moutons et de brebis qui l’adoubent. Même au sein de la direction, certains n’en peuvent plus de son comportement, toujours à crier sur le bord du terrain. L’erreur de recrutement de l’an dernier, c’est lui et non les joueurs. Avec l’un des meilleurs effectifs de Ligue 2, il n’est pas normal de jouer le maintien à la dernière journée.

Mis au courant des propos d’Ali Mathlouthi, Jean-Louis Garcia n’a pas souhaité s’exprimer et bénéficier du droit de réponse que nous lui proposions.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 09:49
Jean-Louis GARCIA 018

 

Limogé lundi de son poste d’entraîneur du RC Lens en compagnie de son staff, Jean-Louis Garcia ne s’est pas encore exprimé, mais il aurait presque accueilli la nouvelle avec soulagement. Toutefois, il n’est pas dit qu’il renoncera à ses indemnités pour autant. Le montant global de la rémunération de son staff s’élevait à 43 000 euros par mois, dont 27 000 euros pour lui. Le Crédit Agricole devra donc débourser au moins 1 419 000 euros pour un contrat qui courait jusqu’en 2014. A noter que les dirigeants évoqueront le remplacement de leur entraîneur par Eric Sikora ce mardi matin avec les joueurs, alors que d’autres annonces pourraient survenir concernant la vie du club d’ici un mois, à l’image de l’augmentation de capital annoncée et programmée pour le 27 septembre.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 20:28

Jean-Louis GARCIA 006

 

Un peu plus de 15 mois après sa signature au RC Lens, Jean-Louis Garcia prend la porte. Le technicien venu d’Angers a été écarté ce lundi après-midi par les dirigeants artésiens.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 20:23
Franck QUEUDRUE 058

Ancien coéquipier d’Eric Sikora au RC Lens, Franck Queudrue réagit à la nomination de l’ex-latéral droit à la tête de l’équipe première du Racing. Il estime que le dirigeant Sang et Or ont pris une bonne option :

« Chez les jeunes, il est très respecté. En tant que joueur, il dégageait de la sérénité et je ressens la même chose du coach. Il s’agit d’un gagneur. Il aussi prouvé qu’il formait un beau duo avec Eric Assadourian en U19. Pour lui, cette opportunité représente une chance après avoir mené ses U17 au très haut niveau l’an dernier. Je pense qu’il s’agit de la solution idoine pour le RC Lens car Siko est du cru. Il connait ce club, ses valeurs… En plus, il est emblématique. C’est le bon choix ! »

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 20:19
Luc DAYAN 016

Invité sur France Bleu Nord ce lundi soir, Luc Dayan est intervenu sur la mise à l’écart de Jean-Louis Garcia, remplacé par Eric Sikora. Le président du RC Lens revient sur les conditions de ce changement :

« Quand on prend ce genre de décision, il faut peser toutes les conséquences et ne pas se reposer sur des on-dit. Il y a la vie du club et des signaux favorables survenus ces dernières semaines comme par exemple la perspective sur la rénovation du stade Bollaert. Dès lors, il faut maintenant que l’équipe fonctionne bien. […] L’actionnaire a les reins solides. Sans aller jusqu’au coût du licenciement, le club a tenu le coup malgré les pertes de 15 millions d’euros l’an dernier et les 10 millions prévus pour cette saison. Il fallait prendre une décision car le domaine sportif représente un élément important du puzzle. […] Beaucoup de choses ont été prises en compte. Le recrutement a été entériné par Jean-Louis Garcia, mais il y a aussi les prestations, les résultats sportifs qui sont insuffisants par rapport au budget et aux attentes du public. Son management n’a pas donné la performance requise. […] Eric Sikora a 44 ans, ce n’est pas un jeunot. Regardez Guardiola quand il a commencé au Qatar ou à 41 ans, quand il a pris le Barça… Je ne fais pas de comparaison. Simplement, il y a chez Eric Sikora une connaissance du RC Lens et de la problématique du football professionnel. Dans la période que traverse le club, il est la bonne personne. Il n'y a aucun objectif fixé. Il faut que l'équipe joue bien et procure du plaisir. »

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 20:14

Jean-Guy WALLEMME 003

 

Jean-Louis Garcia écarté, Eric Sikora a été nommé dans le staff de l’équipe première du RC Lens. Si son rôle n’a pas encore été clairement défini, il devrait occuper le poste de numéro un. Son ancien coéquipier en défense lensoise, Jean-Guy Wallemme, aujourd’hui technicien à Auxerre, présente le défi que va devoir relever l’emblématique numéro 2 du Racing :

« Il a monté les étages année après année dans les catégories de jeunes jusqu’à arriver aujourd’hui à la tête de l’équipe réserve. Il se trouve face à un challenge compliqué avec une équipe qu’il n’a pas choisie. C’est toujours comme cela quand on est appelé en cours de saison. Dans la difficulté, le RC Lens fait appel à des gens du cru. Souvent, cela a fonctionné. Pouvoir s’appuyer sur des gens amoureux des couleurs et au service du club représente une garantie. Désormais, cela va être à lui de trouver une osmose. Par contre, attention, je ne suis pas certain qu’une forme d’indulgence le protège. Quand on connait les gens et qu’on les aime, on attend souvent plus d’eux. Or, si Siko est connu en tant que joueur, il va maintenant véhiculer une image d’entraîneur. En plus, il doit reconstruire. En tout cas, je lui souhaite bonne chance. »

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 19:30

Eric SIKORA 004

Jean-Louis GARCIA 069

 

Le RC Lens a publié un communiqué officiel indiquant que son entraîneur, Jean-Louis Garcia, ainsi que son staff, est mis à pied à titre conservatoire jusqu'à son entretien préalable fixé au 5 octobre prochain. Eric Sikora, défenseur historique des Sang et Or (1985-2004) et jusque-là entraîneur de la réserve, accepte pour sa part la charge provisoire de l'équipe première. Didier Sénac pourrait être nommé adjoint. L'annonce intervient après la sévère défaite face à Monaco vendredi (0-4), le 5e match sans victoire du club artésien et surtout le plus lourd revers concédé à Bollaert depuis 2006. Nommé par Gervais Martel, l'ancien coach du SCO d'Angers avait rejoint le club en juin 2011, avec à la clé un contrat de quatre ans.

 

Il s’agissait d’un secret de Polichinelle depuis ces dernières heures. Jean-Louis Garcia et son staff (Manuel Nogueira, Pascal Faure, Jean-Pierre Lauricella et Jean-Louis Lima) ont été écartés de la direction de l’équipe première du RC Lens.

En attendant, « dans l’attente d’une décision définitive », Eric Sikora, Didier Sénac, Vincent Lannoy et Jean-Claude Nadon prennent en charge le groupe professionnel.

 

Partager cet article
Repost0