Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 18:46

Philippe HINSCHBERGER 001

 Antoine KOMBOUARE 001

Antoine Kombouaré n’est pas monté dans les tours en dépit de la contreperformance du RC Lens à Bollaert ce samedi. Le 0-0 a en revanche largement satisfait son pair lavallois.

 

Philippe Hinschberger (entraîneur de Laval) :
« La première période était meilleure pour nous. Mieux équilibrés et plus haut, on pouvait empêcher Lens de développer son jeu et nous présenter comme offensifs. En 2e mi-temps nous étions trop bas face à la pression du 2e. Le gardien a réalisé les arrêts nécessaires. On a mis beaucoup de générosité pour prendre ce petit point. Ma situation ? On bosse, on prend des points. On a perdu des matches en concédant moins d’occasions. Voilà tout. Je n’ai jamais vu des joueurs qui n’étaient pas en phase avec leur coach. Aujourd’hui, les rencontres se jouent sur des détails, des décisions arbitrales… Là, tout le monde s’est battu, on a respecté une organisation. On a fait 18 matches en prenant 2 buts par match. C’est difficile dans ces conditions de se maintenir. Nous avons donc pris des décisions fortes en changement de gardien. Il faudra mettre de la générosité, de l’efficacité et de l’état d’esprit tout en gagnant à domicile pour s’en sortir. A Lens, personne n’ignorait qu’il fallait réaliser un gros match. Poussé par 30 000 personnes, le RC Lens est parfois déséquilibré. On le savait et avons voulu en profiter. En 2e mi-temps, nous les avons trop laissés jouer. Pour le reste, aucun souci sur l’état d’esprit de mon équipe. »

Antoine Kombouaré (entraîneur de Lens) :
« Ce fut un match compliqué car nous sommes tombés sur un adversaire bien en place très discipliné et venu pour prendre un point. Laval a réussi son coup. Cette équipe nous a empêchés de jouer. C’est un nul équitable et normal. Nous avançons néanmoins sur cet objectif de rester en haut du classement. Il y avait l’occasion de passer premier mais cela se mérite. Le résultat est la conséquence de ce que l’on montre. Dès lors, ce nul m’apparait donc logique. Heureusement, Alphonse Areola a fait le boulot en première période en arrêtant 2 occasions. Il n’y a rien à redire sur ce score. Mais au-delà du tableau d’affichage, on a manqué de fluidité dans le jeu, les mouvements n’ont pas été bons, il y a eu beaucoup de déchets. Seul devant, Bekamenga a fait un gros match dans ce collectif lavallois ancré derrière. Cette formation en souffrance est parvenue à ses fins alors que nous n’avons pas trouvé les solutions. On a gagné les duels défensifs mais pas devant. Notre organisation n’a pas trouvé nos latéraux assez souvent… C’est malgré tout un point de pris supplémentaire dans la course à la montée. »

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 07:41

Antoine KOMBOUARE 077

 

Antoine Kombouaré a réalisé un coaching gagnant en sortant Marcel Tisserand à Auxerre pour le remplacer par Adamo Coulibaly en fin de match ce lundi soir (1-2, 21e journée de Ligue 2. Ce choix offensif a payé avec une victoire intervenue à la dernière minute en Bourgogne grâce à un but de Pablo Chavarria. De quoi donner le sourire à l’entraîneur lensois :

« En 2e période, nous avons obtenu de bonnes situations. Il y avait donc la place pour gagner. C’était d’ailleurs mon idée car avec les nuls, on n’avance pas. Nous souhaitions aussi récupérer les points perdus à domicile contre Dijon (2-2, 20e journée de Ligue 2). Sur le terrain, on se sentait solides et capables d’arracher ce succès. A l’extérieur, notre succès 3-1 à Angers (17e journée de Ligue 2) fut peut-être un déclic. Depuis, on enchaine en déplacement. En revanche, c’est plus compliqué à domicile. Il faudra donc rectifier le tir contre Laval samedi si l’on veut bonifier cette victoire. »

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 09:48

Antoine KOMBOUARE 087

 

L’entraîneur lensois se veut ambitieux pour le rendez-vous qui attend le Racing lundi en Bourgogne. Il sait la tâche ardue mais ne désespère pas de ramener un succès probant !

 

Antoine Kombouaré, comment abordez-vous le déplacement de lundi à Auxerre ?
A l’aller, nous l’avions emporté. On avait marqué beaucoup de buts, mais nous aurions aussi pu perdre cette rencontre. Chacun a conscience que ce succès ne reflète pas la physionomie de la partie. On s’attend donc à un match difficile face à une formation bourguignonne qui a su prendre un maximum de points sur son terrain, 22 sur un total de 26, et qui reste invaincue chez elle. Moins à l’aise à l’extérieur, cette équipe se situe sur une belle dynamique de victoires et vient d’ailleurs de se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe de France en écartant Dijon à la dernière seconde de la prolongation (3-2 ap).

Comment pourriez-vous définir ce collectif ?
Bernard Casoni dispose de joueurs d’expérience comme Adama Coulibaly ou Jamel Aït Ben Idir, puis des jeunes talentueux comme Willy Boly en défense ou Paul-Georges N’Tep dont on ne cesse de parler ces derniers temps. Cet effectif regorge d’individualités. On sait donc que comme tous les Auxerre-Lens, ce sera une opposition très disputée. Nous nous attendons à souffrir mais sommes aussi habités par cette envie de réaliser une bonne opération après nos 2 derniers succès à l’extérieur.

En début de saison, vous estimiez cet adversaire comme un concurrent direct à la montée, est-ce toujours le cas ?
Disons que cela doit les embêter de voir pas mal d’équipes leur passer devant. Mais cette équipe est capable d’aligner une série et de revenir. Jusqu’à présent, les Auxerrois ont réalisé de bons parcours en coupe et se trouvent toujours en lice en Coupe de France. Je pense qu’inconsciemment, les mecs sont plus présents et costauds en coupe. Nous, nous restons sur un nul 2-2 à domicile contre Dijon (20e journée de Ligue 2), il faudra donc aller chercher les 3 points de la victoire là-bas.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 09:44

Antoine KOMBOUARE 081

 

A une semaine de la clôture du marché hivernal des transferts, l’entraîneur lensois établit un premier bilan des emplettes Sang et Or. Le technicien espère que cela suffira pour atteindre l’objectif de la montée en Ligue 1.

 

Antoine Kombouaré, on vous image content de pouvoir compter sur 2 renforts avec Marcel Tisserand et Alharbi El Jadeyaoui ?
Ils ne sont pas là pour jouer les sauveurs mais doivent apporter leur contribution. J’espère qu’ils vont se fondre dans le collectif. Pour le reste, je suis forcément satisfait quand nous parvenons à attirer les éléments que l’on souhaite. Mais au final, cela reste toujours des paris. A eux de relever le défi et ce n’est qu’à la fin de la saison que nous verrons s’il s’agissait ou non de paris gagnants. Mais tranquillement, nous parvenons à mettre en place un groupe, une équipe. J’espère dorénavant que les résultats vont suivre.

Pouvez-vous nous présenter ces 2 éléments ?
Marcel Tisserand est un jeune joueur, pétri de talent avec de grosses qualités de vitesse. Il s’agit d’un très bon défenseur capable de bien relancer et doté d’une technique très propre. On peut le considérer comme un contre-attaquant très polyvalent car il peut évoluer aussi bien latéral gauche que latéral droit mais aussi en charnière ou dans l’entrejeu. Pour un entraîneur, cela offre de belles opportunités. De son côté, Alharbi El Jadeyaoui se montre capable de faire la différence. C’est un joueur de percussion qui va toujours vers l’avant avec cette capacité à éliminer. Il peut jouer à tous les postes offensifs, à droite comme à gauche, et en soutien de l’attaquant.  Dans ses statistiques, on se rend également compte qu’il est efficace.

D’autres mouvements pourraient intervenir avant la fin du mercato. Quelles sont vos intentions de ce côté ?
Je ne me pose pas la question de renforts supplémentaires car il faut réunir trop de conditions. Avec l’apport de ces 2 nouveaux joueurs, l’effectif à disposition me convient. Quelques éléments pourraient partir mais, pour le moment, ça ne bouge pas. Et comme je préfère agir sur du concret, je me concentre sur le déplacement de lundi à Auxerre avec la ferme conviction que l’on peut aller gagner là-bas.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 17:03

Supporters lensois 093

 

Après la trêve hivernale et 2 déplacements pour entamer 2014, le RC Lens va renouer avec Bollaert ce samedi contre Dijon. Antoine Kombouaré, l’entraîneur du Racing, s’impatiente de se retrouver de nouveau dans son antre, qui plus est pour une affiche face à un concurrent direct à la montée en Ligue 1 :

« Qui ne serait pas heureux de retrouver un stade de 30 000 personnes ? On a ici un public qui pousse quand on se trouve dans la difficulté. C’est un bel atout. Mais j’ai aussi prévenu les joueurs que nous devions nous rattraper de la défaite contre Istres (1-2, 18e journée de Ligue 2). Il nous faut regagner à nouveau à domicile sachant que nous devons repartir sur de bonnes bases pour attaquer du bon pied cette phase des matches retour. En plus, notre adversaire, Dijon, ne se situe qu’à 4 points. L’emporter le repousserait donc à 7 longueurs. »

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 17:01

Antoine KOMBOUARE 068

 

Vainqueur de Brest lundi soir en Bretagne (0-1, 19e journée de Ligue 2), le RC Lens a repris la 2e place du championnat et dispose de 3 longueurs d’avance sur Tours, le 4e. Pour l’entraîneur lensois Antoine Kombouaré, il s’agit donc d’une belle opération qu’il convient néanmoins de confirmer :

« Ce succès nous permet de prendre un joker sur nos poursuivants. Mentalement, c’est bon car il s’agit d’un déplacement où nous avons souffert. Les joueurs se sont accrochés et battus pour décrocher ce résultat positif. Mais désormais, il faut tourner la page. Cela va nous permettre d’aborder la réception de Dijon ce samedi dans de bonnes conditions, mais n’oublions pas non plus qu’avant de recevoir Istres (1-2, 18e journée de Ligue 2) tout allait bien avec une victoire acquise à Angers (1-2, 17e journée de Ligue 2). Au final, on a vu le résultat… »

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 09:49

Antoine KOMBOUARE 076

 

Lundi à Brest (19e journée de Ligue 2, 20h30, diffusé en intégralité sur Eurosport), le RC Lens va tenter de l’emporter afin de remonter sur le podium et pourquoi pas s’emparer de la 2e place de la Ligue 2 à 5 points de Metz. Pour cela, Antoine Kombouaré espère voir son équipe réitérer la même performance qu’à Angers le 14 décembre dernier (1-2, 17 journée de Ligue 2). « Il s’agit d’un match et d’un résultat référence pour nous à l’extérieur, estime le coach lensois. Tout y était, avec de l’engagement et de la qualité. Le groupe a fourni les efforts, bien joué, et obtenu beaucoup d’occasions. A nous de nous appuyer sur cet ensemble cohérent pour revenir de Brest avec le même résultat. »

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 14:52

Antoine KOMBOUARE 072

 

Antoine Kombouaré ne se montre pas perturbé par l’interdiction de recrutement qui frappe le RC Lens depuis ce vendredi. L’entraîneur lensois reste serein face à cette situation et se réfugie dans le travail :

« On en a parlé avec le président mais ce qui m’intéresser est l’effectif d’aujourd’hui et le match de lundi à Brest. C’est embêtant mais plus pour l’image du club. Cela n’empêche pas les sportifs de bosser. L’effectif est d’ailleurs concentré. Après, personnellement, j’aimerais un mercato actif mais je ne me plains jamais. Je fais un métier fantastique avec un effectif de qualité. De plus, avec cette équipe, j’ai le sentiment qu’on peut faire de belle chose. Après, si le président me demande si je veux des renforts, je dis oui. »

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 09:57

Antoine KAMBOURE 001

 

La déception se lisait sur le visage d’Antoine Kombouaré après le revers du Racing à Bollaert contre Istres ce jeudi. Mais le coach lensois, bien que conscient des lacunes affichées, n’a pas accablé son équipe.

 

Antoine Kombouaré (entraîneur du RC Lens) :


« On a fait un beau cadeau de Noël. La déception est présente mais je ne vais pas changer les résultats. On ne peut rien y faire. Je n’aime pas tirer des grandes conclusions après une défaite mais nous n’avons pas joué ensemble. L’équipe a laissé trop d’espace à l’adversaire. Nous n’avons pas défendu en bloc et nous avons par conséquent rencontré des difficultés à récupérer le ballon. C’est une déception car il s’agit de notre première défaite à domicile.  C’était un match bizarre, pour les 2 formations d’ailleurs. De notre côté, nous avons eu plein de bobos pour préparer cette partie. Ensuite, nous n’avons pas retrouvé  cette équipe solide dans les duels et capable de moins se mettre en danger. Je ne crois pas au relâchement. Après, on ne peut pas tout expliquer. On est simplement passé à côté de notre match. »

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 10:22

Eric CANTONA 003

 

Ex-sélectionneur de l’équipe de France de beach soccer, Eric Cantona aimerait bien à l'avenir pouvoir entrainer une équipe de foot professionnel. A ce titre, le « King » fait part de ses intentions et se verrait bien un jour sur le banc… du RC Lens !

« Diriger une équipe nationale, non merci. C’est difficile d’entraîner des joueurs qui ne sont là qu’une semaine tous les 2 mois et ne jouent pas ensemble le reste du temps. C’est la force de l’équipe d’Espagne : elle compte 8 joueurs de Barcelone qui s’entraînent ensemble toute l’année. Si je devais me réengager dans le foot, ce serait plutôt dans un club où je pourrais entraîner l’équipe au quotidien. Plutôt à Saint-Étienne ou Lens, les seuls clubs en France dont le stade, le public, l’esprit ressemblent aux clubs anglais. »

 

Pourquoi pas dans quelques années ?

Partager cet article
Repost0