Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:41

Gervais MARTEL 010

 

Dix-neuvième de Ligue 2, le RC Lens inquiète et n’aura pas le choix ce lundi soir face à Sedan (coup d’envoi à 20h30). Gervais Martel, qui continue de soutenir son entraîneur Jean-Louis Garcia, reste néanmoins optimiste pour la suite de la saison quand il évoque la situation du moment :
 
« Elle ne correspond évidemment pas à ce que l’on attendait. Nous avions imaginé une situation totalement différente à la lumière de ce qui a été fait à l’intersaison pour changer les mentalités et le profil de l’équipe. Je le dis tout net, on reste sur notre faim par rapport à notre objectif de reconquête, hormis le fait que l’on ait retrouvé un vrai esprit. Mais, sans que cela soit à mes yeux une excuse, Lens n’a pas été épargné non plus par les incidents et les accidents. Maintenant, ce qui me réconforte, c’est que nous avons su, par moments, produire du jeu ; à Bastia, à Nantes pendant une heure. On voit par là que le Racing mérite sans doute autre chose… »
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 11:41

Gervais MARTEL 006

 

Pour Gervais Martel, la situation actuelle est compliquée. Le président du RC Lens voit son équipe tituber en bas du tableau de la Ligue 2. Quant à l’actionnaire majoritaire, le Crédit Agricole, il s’interroge sur les travaux de Bollaert… S’il déclare ne pas menacer son entraîneur, l’homme fort du Racing est inquiet mais reste globalement enthousiaste pour la suite :
 
« La montée n’est pas morte. Pourquoi je vous dirais ça ? Pour vous faire plaisir ? La saison passée, à la même époque, Ajaccio et Dijon, qui sont montés, n’avaient pas plus de points. Enfin, si on reste sur les quatre dernières performances, c’est certain, on ne pourra pas monter. […] D’abord, l’actionnaire n’a pas dit non, il se pose des questions. Et c’est compréhensible. Rien n’est fait, la situation financière est délicate. Je suis confiant. Et je suis certain que des matches de l’Euro auront lieu à Lens. Je n’ai pas envie de tout lâcher. J’ai certainement manqué de discernement quelques fois, mais je ne suis ni incompétent ni con. »
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 09:27

Gervais MARTEL 003

Plutôt calme et en retrait depuis samedi et les évènements qui ont émaillé la rencontre Bastia-Lens (2-2), Gervais Martel sort peu à peu de son silence. Le président du RC Lens espère entre autre que la part des choses sera faite entre la provocation et les réponses :
 
« On va présenter un dossier avec beaucoup d’éléments. Sur les faits, on s’aperçoit qu’il y a une faute et non une agression de Samba Sow. Ca mérite le jaune. Derrière, il y a un énervement des Bastiais qui tourne en mêlée générale avec au minimum cinquante personnes dont des stadiers voire des gens non-accrédités. Quant au président bastais, il a été bousculé et non frappé comme j’ai pu le voir. Cichero a alors un mauvais réflexe. Ensuite, dans le tunnel, le dirigeant n’était pas en train de remettre son lacet comme j’ai pu le lire. Il y a une mauvaise réponse de Gabriel Cichero qui reçoit un coup de coude. Il faut bien comprendre qu’il ne parle pas un mot de français et que tous les joueurs se sont retrouvés sous pression pendant un quart d’heure avant qu’il ne commette un geste répréhensible en rentrant au vestiaire après avoir été expulsé. Il existe un contexte compliqué de la 87’ à la fin. Je n’excuse personne mais je livre les faits. Et ceux-ci ont une chronologie avec comme apogée le geste de Gabriel Cichero. On aurait préféré que cela se termine autrement. Mais tout n’a pas commencé dans le tunnel. Je ne songe pas à enfoncer quelqu’un mais c’est un peu fort de café d’avoir l’impression depuis samedi d’être montré du doigt. J’ai en tout cas l’impression que toutes les analyses ne sont pas objectives. Je me suis montré très calme à Bastia mais depuis je travaille et recueille de multiples éléments sur ce dossier. »
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 09:23

Gervais Martel 007

Samedi une fois le calme revenu au stade Furiani après le match nul 2-2 entre le RC Lens et Bastia, Gervais Martel ne s’est pas étendu outre mesure sur les déboires extrasportifs de cette partie. Le président lensois explique les raisons qui l’ont conduit à cette attitude et fustige, à l’inverse, le comportement de Pierre-Marie Geronimi, le président bastiais, qui n’a cessé d’ajouter de l’eau au moulin :
 
« Le rôle d’un dirigeant n’est pas de jeter de l’huile sur le feu. Samedi, je ne souhaitais donc pas ajouter des propos supplémentaires à cette ambiance. Il fallait dédramatiser. J’ai ensuite pris en compte tous les éléments rapportés. C’est d’ailleurs ce que je reproche à mon homologue bastiais qui est allé faire le guignol et a ajouté un certain nombre de choses à ce que les gens ont vécu. […] Dans l’épisode Cichero, on part dans un délire complet. Il n’y a pas d’histoire de lacets. Il faut garder du bon sens et ne pas dire n’importe quoi sur ce qu’il s’est passé. Je défends le fair-play et je regrette ce qu’il s’est passé mais il ne faut pas oublier le contexte de peur et de légitime défense. Pour autant, il faut aller en Corse et arrêter de tomber dans des extrémismes. J’espère en revanche que des suivis vont être pris par la Ligue, ne serait-ce qu’au niveau des accréditations. Là, en étant gentil, c’était un foutoir invraisemblable. Et ça aurait pu être pire ! »
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 09:48

Gervais MARTEL 004

 

Après les incidents qui ont émaillé la rencontre Bastia-Lens (2-2) de ce samedi après-midi, le RC Lens et Gervais Martel préparent leur défense. Alors que le SC Bastia n’hésite pas à cibler les torts sur les Sang et Or, le président lensois déclare :
 
« Nous allons défendre nos joueurs et mettre en avant l’envahissement du terrain qui a mis en danger l’intégrité physique du staff et des joueurs. Je n’excuse aucun excès, mais il y a parfois des contextes très particuliers. Maintenant, je fais confiance aux instances qui jugeront. Paradoxalement, c’est le RC Lens qui part accusé. »
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 09:15

Gervais MARTEL 002

Le RC Lens ne compte pas rester sans réaction après les expulsions du milieu Samba Sow et du défenseur Gabriel Cichero, samedi en fin de match, à Bastia. Gervais Martel, le président lensois, indique que le club fera le nécessaire :
 
« Ce matin (dimanche), avec tous les éléments en notre possession, vidéo et photos, nous allons préparer la défense de Sow et Cichero. Lens n’a pas eu une expulsion depuis le début de la saison, on n’est pas des bad-boys. »
Le président du RC Lens Gervais Martel a pris connaissance samedi soir du communiqué de la LFP, concernant les incidents survenus à Bastia. Sans s’étendre plus à chaud, il prévient qu’il pourrait réagir si nécessaire :
 
« Je prends acte du communiqué de la LFP, et me tiens bien sûr prêt à répondre à toute convocation de la part des instances du football. Je prendrai également connaissance des différentes déclarations concernant ces incidents, et je me réserve le droit d'y répondre dans les prochains jours, preuves à l'appui. »
Partager cet article
Repost0