Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 21:17

Gervais MARTEL 021

 

Le Crédit Agricole Nord de France confirme par l'intermédiaire d'un communiqué le départ de Gervais Martel de la présidence du RC Lens. Ce dernier a démissionné. Il sera remplacé comme attendu par Luc Dayan. Retrouvez ci-dessous les explications du CANF, qui demeure en quête de nouveaux investisseurs pour le futur du club :

RC Lens : après l’échec de la saison 2011 - 2012, l’actionnaire majoritaire confirme de nouveau son soutien pour éviter le dépôt de bilan

Ce 2 juillet au soir, se sont respectivement tenus les Conseils de Surveillance et d’Administration de GM Finances (Holding dont la Caisse régionale détient 70 % du capital) et de la SASP RCL (les deux structures gérant le RC Lens) qui ont entériné une nouvelle gouvernance pour le Club. En effet, les conditions fixées en juin 2011 pour que Gervais Martel rachète les parts du RC Lens et redevienne majoritaire avant le 30 juin n’étant pas réunies, il a démissionné de ses fonctions de Président du Club de Lens, ce dont la banque a pris acte.

Le Crédit Agricole Nord de France, banquier historique du RC Lens et partenaire de longue date de Gervais Martel, tient à saluer le travail qu’il a accompli à la tête du Club et regrette que ses efforts pour mobiliser de nouveaux investisseurs à ses côtés n’aient pu aboutir dans les délais contractuellement fixés. La banque tient à préciser que Gervais Martel gardera une option prioritaire d’acquisition du RC Lens à conditions égales, en cas d’offre émise par un tiers.

Luc Dayan, expert reconnu du monde du football professionnel et en particulier des clubs en situation difficile, a été nommé Président de la SASP RCL.

Le seul choix possible pour maintenir le Club en vie

La prise de contrôle du Crédit Agricole Nord de France en mai 2011 visait à éviter la fin pure et simple du Club, alors en situation de dépôt de bilan. Les accords passés fixaient au 30 juin 2012 l'échéance ultime pour le rachat par Gervais Martel, aux conditions fixées par ces accords, de la participation du Crédit Agricole Nord de France au capital de la société holding du Club.

Néanmoins le Crédit Agricole Nord de France réaffirme, comme il l’a toujours dit, qu’il n’a pas vocation à rester actionnaire durablement et à diriger un Club sportif.

Depuis mai 2011, et dans le cadre strict des accords contractuels passés avec Gervais Martel, une gestion rigoureuse a été conduite au sein du Club sans que celui-ci retrouve l’équilibre, en raison notamment de la mauvaise performance sportive de la saison 2011/2012.

L’objectif à terme poursuivi par la Caisse régionale sera toujours de favoriser l’arrivée de nouveaux investisseurs capables d’assurer la pérennité du RC Lens et son retour dans l’élite du Football en France.

Dans l’immédiat, la Caisse régionale a décidé de mettre de nouveau en œuvre les moyens d’éviter un dépôt de bilan. Seul l’appui financier de la banque réaffirmé à la DNCG le 26 juin dernier, est susceptible d’assurer le maintien du Club en Ligue 2 la saison prochaine.

En effet, les dernières propositions d’apports de capitaux nouveaux formulées par Monsieur Gervais Martel ne sont que partiellement financées et ne permettent donc pas d’assurer la trésorerie de l’entreprise pour la saison à venir.

Tenir compte des erreurs passées pour construire un projet pour le Club :

Le Crédit Agricole Nord de France souhaite rappeler que le RC Lens sort d’une saison sportive médiocre et ce alors même que malgré la gestion rigoureuse impulsée par la banque, la masse salariale des joueurs du RC Lens demeure deux fois plus importante que la moyenne des Clubs de Ligue 2. Les recettes également plus importantes que la moyenne n’ont pas permis de combler cet écart.

Dans le Football, c’est le Sportif qui entraîne le Financier. Comme la plupart des clubs français de football professionnel, le RC Lens vit sur un modèle trop dépendant de la vente de joueurs et ce depuis plusieurs années. Ce modèle ne fonctionne pas sur la durée car il entraine un affaiblissement du niveau sportif, une instabilité et un manque de continuité de l’équipe, ainsi qu’une inflation salariale inéluctable. Les fonds propres des clubs doivent être adaptés à l’aléa sportif (montée/descente).

Aujourd’hui, la charge du RC Lens est devenue trop importante pour un homme seul, de la même façon que les clubs français doivent désormais élargir leur actionnariat tout en professionnalisant leur structure de management.

Luc Dayan a été chargé de redéfinir un cercle vertueux pour le Club, conciliant performance sportive et contraintes économiques nécessaires pour que le RC Lens retrouve les meilleurs standards du Football, en redonnant aux spectateurs, aux supporters et aux partenaires le plaisir de soutenir leur équipe. (harmonisation de la politique salariale joueurs, effectif de 24 joueurs sous contrat, poursuite de l’intégration en équipe première des joueurs issus de la formation …)

Dans la continuité et selon la tradition du Club, son dialogue avec les collaborateurs, les supporters, les partenaires, sera régulier.

La remontée, à terme, en Ligue 1 doit être la conséquence du rééquilibrage du Club, dans toutes ses composantes : sportive, financière et valeurs historiques : courage, énergie et fair-play.

Enfin, la Banque réaffirme son appui au projet de modernisation du Stade Bollaert, dont le montage est à l'étude en perspective de l'Euro 2016, sous l'égide de la Région Nord-Pas de Calais.

La Région et l’ex Bassin minier (à l’heure où il vient d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO) attendent beaucoup de cette année 2012, année où les projecteurs seront braqués sur le Louvre-Lens, à quelques mètres du Stade.

Le Crédit Agricole Nord de France travaille quotidiennement à trouver une solution avec les services de la Région et les diverses parties prenantes publiques et privées, dont le Maire de Lens, attaché au lieu mythique qu’est Bollaert.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 15:39

Gervais MARTEL 006

 

Le Crédit Agricole Nord de France communiquera au plus tard mardi midi sur l'arrivée de Luc Dayan à la tête du RC Lens en qualité de président délégué chargé de redresser la situation financière. Gervais Martel n'aurait en effet pas réussi à réunir ce lundi les 9 millions d'euros nécessaires à la recapitalisation du club artésien mais seulement moins de 7 millions. Une somme jugée insuffisante par la banque régionale, actionnaire majoritaire,  qui devient définitivement propriétaire du club. Gervais Martel, qui devrait être révoqué ou qui démissionnera, était président du RC Lens depuis 1988.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 12:29

Gervais MARTEL 016

 

Ce lundi, à l’issue du conseil de surveillance prévu ce soir, le Crédit Agricole Nord de France livrera son verdict concernant l’avenir du RC Lens et de Gervais Martel à sa tête. Le président lensois n’a pas réussi à racheter ses parts auprès de la banque (pour la somme de 11 millions d’euros) avant le 30 juin comme cela avait été convenu voilà un an. Néanmoins, sa proposition d’une augmentation de capital, 9 millions d’euros aujourd’hui et 6 millions en décembre, n’a pas été catégoriquement refusée par le CANF qui doit trancher. Condition sine qua non pour que cette solution soit validée, Gervais Martel doit apporter des garanties sur ces 9 premiers millions avant ce soir. Dans le cas contraire, il perdra sa place au profit de l’ancien Lillois Luc Dayan. Les derniers échos faisaient état d’une issue positive sur cette somme d’argent.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 13:24

Gervais MARTEL 009

 

En quête de solutions et de liquidités pour retrouver la majorité au sein du RC Lens, Gervais Martel aurait récemment revendu le golf d’Arras situé à Anzin-Saint-Aubin. C’est une société arrageoise qui se serait emparée du complexe.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 20:06

Gervais MARTEL 001

 

Tout espoir de reprendre le RC Lens ne serait pas perdu pour Gervais Martel. S’il ne peut pas réunir l’argent de son prêteur basé à Londres avant le 30 juin, il dispose d’un « plan B » qui lui permettrait de racheter ses parts au Crédit Agricole Nord de France d’ici au 30 juin. Le président a ainsi déposé une contreproposition visant à augmenter les fonds propres de 9 millions d’euros dans l’immédiat puis de 6 millions d’euros en fin d’année, en lissant également le remboursement des titres de la banque sur plusieurs mois. La banque doit donner sa réponse en fin de semaine. En attendant, autour du club, l’ambiance semble particulièrement morose.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 14:58

Gervais MARTEL 010

 

Mardi, le président du RC Lens, Gervais Martel a accompagné les représentants du Crédit Agricole Nord de France, actionnaire majoritaire, devant la DNCG. Comme nous vous l'annonçions dès mardi soir, le dirigeant n’a pas défendu de projet en particulier. « J’étais là en tant que président statutaire. Le Crédit Agricole Nord de France a présenté ses comptes. Je n’avais rien à présenter. Si je dois présenter un projet, je le ferai dans les jours qui viennent », commente-t-il.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 19:27

Gervais MARTEL 018

 

Le Crédit Agricole Nord de France et Gervais Martel ont été auditionnés ce mardi après-midi par la DNCG. Selon nos informations, l’actuel président du RC Lens n’a pour le moment proposé aucun projet pour la reprise du club tandis que la banque a pour sa part présenté un dossier financier tenant la route.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 19:25

Gervais MARTEL 014

 

Ce mardi, à 16h15, le RC Lens est passé pour la seconde fois devant la DNCG, à Paris. Alors qu’il a jusqu’au 30 juin pour racheter ses parts au Crédit Agricole afin de redevenir actionnaire majoritaire du club, Gervais Martel n’aurait pas réussi à réunir les fonds nécessaires. En effet, la société financière basée à Londres ne pourra transférer l’argent du prêt contracté au président lensois avant le mois de juillet, au mieux. Gervais Martel travaille alors sur une piste parallèle, à savoir augmenter les fonds propres du Racing avec un autre financement. Une réponse devrait être connue d’ici vendredi.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 16:48

Gervais MARTEL 021

 

Président du RC Lens, Gervais Martel était bien sûr présent aux Gaillettes d’Or ce vendredi soir. Avant de partir de la salle sans se retourner, il a terminé la soirée sur un discours emprunt d'émotion, fortement applaudi par l'assistance et très clair sur ses intentions de rester au club, alors qu’il lui reste 10 jours pour trouver un moyen de racheter ses parts au Crédit Agricole, l’actionnaire majoritaire, et peut-être du même coup rester ou non président du club :

« C’est un moment spécial pour le club. Je ne sais pas si je serai encore là l’année prochaine. Mais si ce n’est pas le cas, je pense que le Club 100 m’invitera et je viendrai sans animosité. J’aurais la passion pour ce club tant que Dieu me donnera la force de l’avoir. A Lens, on croit toujours que tout est écrit, il y a des philosophes qui parlent, mais le sport, ce n’est pas comme ça. Un match de foot se termine quand le coup de sifflet final est donné. J’ai bien l’intention de rendre au RC Lens la place qui est la sienne. Les plus grandes victoires sont celles qu’on n’attendait pas et j’en ai connues. Le but en or, les arrêts de jeu, ça existe. Aujourd’hui, je suis dans les arrêts de jeu de mon match, et je compte bien marquer mon but en or pour rester ici. Ce club, je l’ai dans la peau et mon ambition est de voir grandir ses jeunes. »

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 17:15

Gervais MARTEL 002

 

Le RC Lens est tombé d’accord avec plusieurs joueurs, mais ceux-ci n’ont pas encore repris l’entraînement, leur contrat n’étant pas encore homologué. Gervais Martel, président du RC Lens, espère bien pouvoir concrétiser avec ces recrues, qui se sont dites prêtes à patienter :

« On a fait le boulot avec mon staff pour obtenir des accords, mais la difficulté, et elle est logique, c’est que certains contrats seront homologués, d’autres non. Je ne vais pas entrer dans le détail des 6 ou 7 joueurs concernés, mais je me réjouis qu’ils soient prêts à attendre cette échéance. Ils m’ont confirmé qu’ils étaient prêts à prendre leur mal en patience. Maintenant, il y aura une équipe formée par mon staff et moi, peut-être une différente par d’autres personnes. Si des gens sont pressés pour prendre le poste, il faut rester calme. Il n’y a pas besoin de se disperser et de perdre son énergie un peu partout. »

Partager cet article
Repost0